Sam Francis

Untitled, 1984

106.7 X 73 inch

Découvrez

« précédent

Réinvention du monde de l'art : L'insurrection du Pop Art

suivant »

L'école de Düsseldorf et la naissance de la photographie m...

Les jeunes artistes britanniques : Comment l'argent, le battage médiatique et le pouvoir ont remanié l'art dans les années 1990

The Young British Artists: How Money, Hype and Power Revamped Art in the 1990’s

By Andrew Bay, UK

 

Il est juste de reconnaître dès le début que les « Jeunes Artistes Britanniques » qui dominaient le monde de l’art il y a plus de 30 ans ne sont plus considérés comme particulièrement jeunes aujourd’hui.Et il s’avère que la plupart d’entre eux ne vivent même plus en Grande-Bretagne non plus. Mais il est également vrai que leur impact sur le monde de l’art a été énorme et qu’ils sont passés de sensations du monde de l’art à icônes de la culture pop, en transformant radicalement l’art contemporain à l’échelle mondiale.

Les artistes habituellement associés au mouvement YBA, n'ont pas d’ordre particulier: Sarah Lucas, Matt Collinshaw, Gary Hume, Sam Taylor-Wood, Mark Wallinger, Rachel Whiteread, Tracey Emin et Damien Hirst pour n’en nommer que quelques-uns. Ils sont arrivés au milieu des années 1990 à Londres, qui traversait une sorte d’effervescence culturelle rappelant le Londres des Swinging Sixties. Ils ont été principalement formés à Goldsmiths et au Royal College of Art. Goldsmiths, en particulier, était célèbre pour ses méthodologies curriculaires révolutionnaires qui évitaient de diviser les disciplines artistiques en catégories distinctes, mais encourageaient plutôt les étudiants à adopter une approche collaborative des médias mixtes dans leur travail. Plus qu’une approche stylistique commune, cependant, ce qui définissait les YBA en tant que mouvement artistique, c’était leur dynamisme et leur ingéniosité. Contrairement à la génération qui les a précédés, ils étaient assez motivés et avertis pour ne pas attendre que le monde de l’art vienne à eux, mais ont plutôt commencé à créer leurs propres événements et spectacles en tant que jeunes étudiants. Leur ascension vers la célébrité a coïncidé avec le mastodonte culturel Brit Pop et Cool Britannia, qui a balayé la Grande-Bretagne à l’été 1997.

Damien Hirst se démarque immédiatement comme le leader naturel du groupe YBA. En tant qu’étudiant de deuxième année au Goldsmiths College, il a organisé et produit sa première exposition à l’âge de 23 ans, en 1988. L’exposition s’intitulait « Freeze » et a suscité un tel buzz que Charles Saatchi lui-même, le célèbre magnat de la publicité et conservateur d’art londonien, a assisté à la soirée d’ouverture. Quatre ans plus tard, la galerie Saatchi expose la plupart des œuvres de ces artistes, dans une usine de 1900 m² à Londres. Le spectacle s’appelait simplement « Young British Artists ». Une toute nouvelle esthétique a ainsi été créée : elle était contemporaine, originale et convaincante. Les artistes ont pleinement compris l’interaction entre la haute et la basse culture et sont rapidement apparus dans le courant dominant de l’opinion publique et de la perception.

L’une des œuvres d’art les plus emblématiques à émerger de cette période était le tristement célèbre requin formaldéhyde de Hirst en 1991. Peu de gens se souviennent que l'article était intitulé de manière humoristique : «L'impossibilité physique de la mort dans l'esprit d'un vivant.» Bien qu’il ait été présélectionné cette année-là, il n’a remporté le prix Turner qu’en 1995, malgré les nombreuses réactions négatives des amoureux des animaux et de la presse.Charles Saatchi a décidé de tirer rapidement parti de l'exposition et de la couverture nationale dont bénéficiaient ses artistes, en établissant un équilibre médiatique entre l'art et le commerce.

En 1997, Saatchi a ouvert l’exposition qui allait établir fermement et de manière concluante les YBA comme des noms familiers dans le monde de l’art, les médias et la conscience publique.'Sensation' a été un succès retentissant, avec une fréquentation record de 300 000 visiteurs pour la Royal Academy de Londres. L’exposition a attiré les journalistes et une couverture médiatique sans précédent qui rivalisait avec les gros titres quotidiens et l’élection du cabinet du New Labour. Saatchi et ses artistes avaient inopinément fait passer l’art contemporain des confins du monde académique à la culture dominante. La grande quantité de publicité recueillie par les YBA a contribué à transformer le prix Turner en un événement culturel important. Et cela a été accompli en l’an 2000 avec l’ouverture de la Tate Modern sur la rive sud de Londres.

Encore une fois, ce fut un succès exceptionnel pour toutes les parties concernées: le monde de l’art londonien, les médias qui ont assuré une diffusion télévisée en direct pour la soirée d’ouverture, et les 5000 invités qui ont assisté à la première du spectacle et à l’after party glamour. Mais c’était, avant tout, une réalisation incroyable pour les YBA. Grâce à leur ténacité, à leur talent créatif et à leur enthousiasme, ces 16 diplômés d’écoles d’art ont littéralement changé le monde de l’art pour le meilleur et fait de Londres la capitale mondiale de l’art. L’événement a été un énorme succès dont l’impact s’est immédiatement traduit par un nombre étonnamment élevé de visiteurs dans les semaines suivantes pour un musée d’art contemporain. Les YBA étaient maintenant à l’épicentre de l’air du temps culturel, ils étaient aussi célèbres et charismatiques que les pop stars, ils faisaient parler d’eux et tout le monde voulait graviter sur leur orbite.

Au milieu des années 2000, cependant, le monde avait radicalement changé en raison de la guerre en Irak et du krach économique de la bulle dot.com: l’euphorie du nouveau millénaire s’était à peu près calmée. Les YBA se sont séparés, Charles Saatchi a vendu ses galeries et la révolution Internet a commencé à créer le nouveau monde axé sur la technologie dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Mais c’est peut-être la raison pour laquelle l’influence du travail, que ces artistes ont produit au cours de cette brève période, a indéniablement persisté au fil des ans. Les étudiants en art du monde entier, ainsi que le grand public, sont toujours captivés par ce mouvement, simplement parce que l’œuvre résonne encore fortement dans notre imagination et qu'elle est encore porteuse d'une grande originalité.

Leur approche pionnière de l’utilisation des objets trouvés comme symbolisme formel était révolutionnaire. Une réceptivité collective permanente aux nouveaux processus, une exploration continue de la manière dont l'art est fait et de la manière dont il peut être pensé, voilà ce qui définit leur quête.

Collectivement, les YBA ont utilisé les médias visuels de manière exhaustive, favorisant un regain d’intérêt pour les films imprimés et la photographie; Ils ont poussé le caractère expressif de l'installation en tant qu'outil conceptuel à de nouveaux niveaux, et ont insufflé à la peinture un sentiment d'urgence et une vitalité exubérante.

Œuvres Connexes Que
Vous Pourriez Aimer

Damien Hirst

The Cure (violet/electric Red/powder Blue), 2014

Édition Limitée

Sérigraphie/Silkscreen

USD 14,250

Liam Gillick

Poetry Must Be Made By All! Transform The World, 2004

Sculpture / Objet

Mixed média

EUR 1,570

Damien Hirst

Butterfly Heart, 2020

Édition Limitée

Mixed média

Demander Le Prix