Sam Francis

Untitled, 1984

106.7 X 73 inch

Découvrez

« précédent

Une élégie à la couleur, la géométrie et l'optique: La ...

suivant »

Chroniques de la modernité: les héritages pionniers des sy...

Sensations, sculptures et carrés en damier : l'odyssée Op Art de Bridget Riley

Checkerboard Sensations, Sculptures and Squares: the Op Art Odyssey of Bridget Riley

By Andrew Bay, UK


Les toiles de Bridget Riley, mélange de lignes pures, de gammes de couleurs polies et de séquences géométriques élégantes, ont contribué à la conception des effets visuels élégants de l'Op Art dans les années 1960. La clarté complexe et fascinante de ses peintures tranche sur les surfaces brisées et les états visuels dérivants, affichés dans son travail. Ses créations semblent être remplies de phénomènes optiques, créés avec la plus grande précision, pour que le spectateur puisse expérimenter, en même temps, le confort et la friction.   

Riley est née à Londres en 1931, d'un père officier de l'armée qui a réussi dans le domaine de la gravure, et d'une mère qui était la fille d'un ingénieur électricien. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle habite avec sa mère et sa jeune sœur Sally en Cornouailles, tandis que son père est enrôlé dans l'armée britannique.

Elle termine ses études à Londres en 1955 au Goldsmiths College et au Royal College of Art. Au cours des deux années suivantes, Riley commence à explorer les blocs de couleur et les motifs issus des techniques pointillistes de George Seurat à la fin du 19ème siècle. Elle commence également à tester des peintures à rayures et des collages impressionnistes, dans le but de recréer la naissance du mouvement et de la vibration dans ses paysages. Au cours de ces étapes préalables à sa percée dans le monde de l'art, Riley subvient à ses besoins en travaillant comme professeur d'art, puis dans un certain nombre d'agences de communication à Londres.

Son style a progressivement mûri grâce à son examen dynamique des possibilités et des singularités énergétiques des modèles qui peuvent être produits par des expériences visuelles. "Fall", peint en 1963, est une oeuvre précoce de ce que l'on appellera plus tard l'Op Art, avec les œuvres de Victor Vasarely, Yaacov Agam et Richard Anuszkiewicz. Le tableau se caractérise par son impact sensoriel troublant sur la perception de l'observateur : des nuances et des teintes gaies en noir et blanc sont entrecoupées de lignes diagonales, s'élevant contre des rayures dégradées, comme un clin d'œil approbateur aux toiles fines et abruptes de Seurat. "Dominance Portfolio", achevé en 1977, est un exemple typique du processus de l'approche méthodique de Riley. L'œuvre commence par un sujet extrait de la nature, puis s'éloigne prudemment de cette base, jusqu'à ce qu'une approche opposée émerge : les caractéristiques formelles et les marques commencent à pointer vers les propriétés du volume, du rythme et du design, qui sont testées en tant qu'agents picturaux fondamentaux à travers lesquels toute l'expérience est répétée. Dans sa série "Ra", Riley trace des lignes afin d'explorer les schémas de mouvement inhérents aux cercles, rectangles et carrés. Les courbes sont pliées et contournées, comme l'arc d'un corps, tordues dans différentes positions et postures. Aux côtés de Seurat, Matisse a toujours été une source d'inspiration essentielle pour Riley. Sa capacité à tracer des lignes claires qui peuvent simultanément cerner la logique du volume et l'abstraction géométrique n'a jamais cessé de la fasciner, et constitue la base des expérimentations pionnières de Riley dans l'Op Art.

L'ensemble des œuvres qu'elle a produites au cours de sept décennies n'a jamais manqué de stimuler sérieusement son public. Le spectateur est continuellement engagé dans la gratification visuelle pure dérivée des œuvres d'art abstraites de Riley, et leur sens de la vitalité esthétique durable. Depuis le début des années 1970, Riley alterne des œuvres de grande taille en noir et blanc et en couleur, élargissant ainsi les perspectives conceptuelles et visuelles de son travail. Elle est restée fidèle à l'éthique des années de formation au cours desquelles elle a visualisé le vocabulaire du mouvement Op Art. Elle s'efforce toujours de créer la distance objective qui permet au spectateur de voir l'œuvre d'art d'une bien meilleure façon. En cassant les mesures et les limites par lesquelles nous pouvons faire l'expérience visuelle de ses peintures, Riley nous permet de nous rapprocher de son travail. Nous sommes donc libres d'explorer chaque diagonale, chaque réseau, chaque courbe. Chaque regard et chaque aperçu est remplacé par un autre, déclenchant un mouvement sans fin, la base d'une communication durable et fluide.

Œuvres Connexes Que
Vous Pourriez Aimer

Victor Vasarely

Blue Composition, c. 1980

Édition Limitée

Sérigraphie

EUR 1,500

Victor Vasarely

Cinetiques Portfolio, 1973

Édition Limitée

Sérigraphie

EUR 1,200

Victor Vasarely

Orgovan, 1984

Édition Limitée

Sérigraphie (Screen-print)

EUR 1,250